samedi 17 septembre 2016

Quelle science la science-fiction cache t-elle ?

France culture, La conversation scientifique, 2016, 1h, podcast

 

Avec Roland Lehoucq, astrophysicien, président des Utopiales.
Il est aussi un collaborateur régulier de la revue Bifrost dans la rubrique Scientifiction, qui décortique une oeuvre (littéraire, cinématographique,...) à la lumière de la science, la vraie.
La présentation de l'auteur sur le site du Bélial

Présentation de l'émission : 


La science-fiction est un genre prolifique et multiforme, donc impossible à ranger en un seul tiroir.
Parfois, elle prolonge la science telle qu’elle est, en respectant tous ses principes et toutes ses lois, dans des situations qui ne nous sont pas accessibles, par exemple ailleurs que sur terre, très loin quelque part dans l’espace, en des lieux où l’homme n’est jamais allé. Il s’agit alors d’extrapolations,
de mises en situation qui, tout en s’appuyant sur la science et en la prenant même très au sérieux, offre à l’imagination de l’auteur un espace de liberté.
D’autres fois, au contraire, la science-fiction fait fi des limites que les sciences ont exhibées, s’affranchit des principes et des interdits que ces lois imposent. On peut voir alors des vaisseaux voyager plus vite que la lumière, des gendres téléporter leur belle-mère sur une autre planète ou bien des sabres laser cracher la puissance d’une centrale nucléaire à plein régime.
Finalement, qu’est-ce que la science-fiction nous dit de la science ? Que nous raconte-t-elle de ses limites, de son histoire, de ses effets ? Et quand la science devient science-fiction, que lui arrive-t-il au juste ?

Roland Lehoucq aux Utopiales 2013 à Nantes (wikipedia)

Mon avis :

La présentation du site résume parfaitement l'entretien. je rajouterai juste ces petits points : Roland Lehoucq revient sur le terme de "science-fiction" et de sa connotation péjorative en France. L'occasion de revenir sur la différence entre la littérature de Jules Vernes et de H.G. Wells.
Pour Roland Lehoucq, l'intérêt de la science-fiction est de s'interroger, à travers l'extrapolation scientifique, sur les conséquences du progrès sur les humains. La science, du fait de sa méthodologie, ne peut se permettre de faire.
L'émission revient sur le voyage dans le temps, littérature ici plus spéculative, et de ses contradictions. Et de poursuivre sur la relativité et le paradoxe des jumeaux de Langevin. La spéculation est aussi utilisé dans les sciences, car de nombreuses théories sont le fait d'hypothèses. La science est une science fonctionnelle, pas réelle.

La seconde partie revient sur "Faire des sciences avec Star Wars", ouvrage écrit par Roland Lehoucq pour rendre la science didactique et pédagogique. Et aussi sur les éléments réalistes ou plus farfelus du film Interstellar, réalisé par Christopher Nolan.

Emission très inintéressante pour moi lecteur de science-fiction mais peu adepte des sciences.
A écouter ici jusque septembre 2017 : http://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/quelle-science-la-science-fiction-cache-t-elle

France Culture a souvent une représentation élitiste, mais n'ayez pas peur, cela reste très accessible.
La preuve avec cette photo et surtout sa légende sur le site de l'émission :







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire