Annihilation

Alex Garland, 2018, Netflix, 1h55mn


Psychanalyse du couple et de l'inconscient à la mode SF

Synopsis :


Lena, biologiste et ancienne militaire, participe à une mission destinée à comprendre ce qui est arrivé à son mari dans une zone où un mystérieux et sinistre phénomène se propage le long des côtes américaines. Une fois sur place, les membres de l’expédition découvrent que paysages et créatures ont subi des mutations, et malgré la beauté des lieux, le danger règne et menace leur vie, mais aussi leur intégrité mentale.



Mon ressenti :


La scène d’ouverture, très belle, nous montre une météorite illuminer et traverser le ciel pour finir sa course dans un phare. Les conséquences de cet impact donneront lieu au fameux Miroitement, une zone étrange et prolifique. La frontière de cette zone se laisse franchir, mais jamais personne n'en ai jamais revenu. Jusqu'au jour où... Une nouvelle équipe, 100% féminine est chargée d'aller sonder le terrain.
Météorite, Arme d'essai ou invasion extraterrestre ? Ou autre ?



Ce film m'a rappelé les films d'aventure et d'exploration. Une petite équipe de scientifique va tenter de percer les secrets de ce miroitement à leur risques et périls. La zone X, c'est un monde profondément autre, se développant comme une tumeur : faune et flore se mélangent pour donner vie à de nouvelles chimères, de merveilleuses et horrifiques mutations. Magnifique visuellement par moment, on nage entre folie, fantastique, horreur et SF.
J'ai beaucoup pensé à Christopher Priest en le visionnant : déformation de la réalité, distorsion du temps, mémoire altérée et onirisme sont présents et nous font perdre nos repères. On pourrait parfois se croire sur une île de l'archipel du rêve.



Malheureusement, le réalisateur prend le chemin de l'introspection psychanalytique et m'a laissé sur le trottoir. Rempli de symbolique psy jusque plus soif, la zone devient une exploration de l’inconscient.  Tous les membres de l'expédition sont malades psychiquement, sentiment d'autodestruction, dépression, deuil ont la part belle, cela fait beaucoup pour la vraisemblance de l'expédition. L'équipe étant exclusivement féminine, l'image de la femme en prend pour son grade !
En prime, nous avons le droit a une "belle" histoire d'amour : La zone x comme métaphore du couple maladif rongé par le secret, la culpabilité et le remord ? 



Film constitué de flashbacks nombreux qui donneront quelques éléments de réponses, mais laissera aussi pas mal de zones d'ombres sur les événements. Comme la fin ouverte. Le miroitement serait-il une possible évolution ? La renaissance après la mort ?
Une production SFFF étrange, originale, lorgnant vers le cinéma d'auteur introspectif.

Adaptation du roman du même nom de Jeff VanderMeer, il paraitrait qu'il soit assez différent du livre :
Alex Garland a su garder l’esprit du roman tout en changeant la trame et en la rendant beaucoup plus visuelle (Celindané); le film diffère largement du livre qui l’a inspiré, même si le début est assez similaire (Xapur).
Alex Garland installe une ambiance très anxiogène (Artemus Dada)





19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Cheffe, oui, cheffe !
      J'avais envie de le lire après l'avoir vu, mais j'ai lu dans une interview que le(s) roman(s) interrogés beaucoup la notion de couple. Et cela m'a beaucoup refroidi

      Supprimer
    2. Lis le bouquin, on te dit, tu ne discutes pas !

      Supprimer
  2. Nickel, je n'avais déjà pas envie de le voir, me voilà confirmé dans mon choix. ^^'

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce film ; dont j'ai trouvé que par ailleurs, il renvoyait très explicitement, et très littéralement, au titre d'une des nouvelle de H.P.L.
    [https://artemusdada.blogspot.com/2018/03/annihilation-j-vandermeera-garland.html]
    En outre la différence entre le roman et le film s'explique sûrement par un passage au travers de la "Zone X", lors de l'écriture du scénario.
    [-_ô]

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas remarqué le parallèle avec HPL, c'est quelle nouvelle ?
      Je n'ai pas encore lu le roman pour savourer les différences apportées par la Zone X !

      Supprimer
    2. Le "couleur" tombée du ciel. [-_ô]

      Supprimer
    3. J'aurais dû écrire : LA couleur tombée du ciel.

      Supprimer
    4. Lu dans ma jeunesse, il y a donc des éons de temps.
      Et je crois que mon inconscient rejette le personnage HPL !!!

      Supprimer
  4. Tout pareil que toi!!
    J'ai adoré le débute et l'aspect visuel du film. Et puis Nathalie Portman, quoi!
    Mais à mi chemin, il part en cacahuète, et là, il a oublié de m'embarquer. J'ai tenu jusqu'à la fin, juste pour pousser un mweeeuuuhh de dépit. C'est beaucoup trop spy pour moi, je suis quelqu'un de bien plus simple que cela, et du coup ces passages ne me parlent pas, mêm si je comprends où il veut en venir - parfois non, il faut le reconnaître.
    Moi aussi, j'y ai vu l'ombre du couple en désespérance, et la thématique du deuil était un peu lourde.

    Bref, je me basais dessus pour savoir si je me lançais dans le bouquin. J'ai ma réponse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je vais tenter le roman tout de même, comme il est très différent (et qu'on me laisse pas le choix).
      Malgré les bémols, cela sort de l'ordinaire de la production actuelle et cela fait du bien. Un film étrange dans tous les sens du terme

      Supprimer
  5. J'ai globalement le même avis, sur le positif et le négatif. Plusieurs mois après l'avoir vu j'en garde un souvenir plus positif que négatif.

    Je préfère qu'on tente de faire du cinéma comme ça quitte à se planter à moitié que de rester toujours dans les mêmes schémas de films. (bref en fait un peu ce que tu réponds à Lutin juste au-dessus :D)

    RépondreSupprimer
  6. Mmh... ça me faisait déjà pas très envie, je vais définitivement passer mon chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas indispensable à mon humble avis, à part si la thématique tente

      Supprimer
  7. J'en garde plutôt un bon souvenir même si c'était assez étrange. Bon après c'était le premier film qu'on a regardé après la naissance de Bébé, c'était tellement un miracle que ça a peut-être joué dans mon ressenti xD. Mais visuellement c'était chouette.
    Le livre est intéressant, ça me rappelle que j'ai la suite à lire un jour d'ailleurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux suites à lire, non ?
      Il passe de drôle de films à ta maternité ! ;p

      Supprimer

Fourni par Blogger.