Terminus

 

Tom Sweterlitsch, Albin Michel Imaginaire, 2019, 448 p., 13€ epub sans DRM



Rétro-ingénierie, rétro-assassinat, rétro-enquête pour un roman loin d'être rétro.



Présentation de l'éditeur :


Depuis le début des années 80, un programme ultrasecret de la marine américaine explore de multiples futurs potentiels. Lors de ces explorations, ses agents temporels ont situé le Terminus, la destruction de toute vie sur terre, au XXVIIe siècle.
En 1997, l’agent spécial Shannon Moss du NCIS reçoit au milieu de la nuit un appel du FBI : on la demande sur une scène de crime. Un homme aurait massacré sa famille avant de s’enfuir. Seule la fille aînée, Marian, 17 ans, serait vivante, mais reste portée disparue. Pourquoi contacter Moss?
Parce que le suspect, Patrick Mursult, a comme elle contemplé le Terminus... dont la date s’est brusquement rapprochée de plusieurs siècles.


Mon ressenti :



La fin du monde qui approche avec ses grands sabots, des meurtres étranges, une disparition, une agent dont l'enquête va lui rappeler des réminiscences du passé (du futur ?),... Vu et lu des dizaines de fois. Terminus commence donc comme une banale histoire de fin du monde avec une héroïne qui va tenter le tout pour le tout pour sauver l'humanité. Mais le premier chapitre sort de l'ordinaire avec ses visions cauchemardesques du futur. Et peu à peu, l'histoire s'emballe, prend toute son ampleur pour aboutir à une osmose entre thriller, SF, polar noir, fantastique et horreur. L'enquête sur le meurtre d'une famille nous emporte dans un maelstrom de sensations, revisitant nos cauchemars d'enfants comme la peur de se perdre en forêt, les possibles chemins à prendre. Chaque fois que l'enquête avance, un nouveau rebondissement fait vaciller nos certitudes, les pistes se multiplient, se croisent et s'entrecroisent entre présent et futurs.

J'ai beaucoup aimé l'originalité du voyage dans le temps, ici quantique avec cette infinité de futurs possibles mais qui influencent le présent grâce à cette connaissance d'un futur possible, à la rétro ingénierie. Présent dès lors modifié variant au final les futurs.

Uchronie, voyage dans le temps, mondes parallèles, thriller, polar noir, cela aurait pu vite tomber dans le grand n'importe quoi, mais l'auteur arrive a donner un réalisme à son récit. Même sa mousse quantique qui permet de propulser les vaisseaux dans le futur avait tout de la poudre de perlimpinpin à mes yeux, mais c'est un concept théorique bien terre à terre.

Ce réalisme rend cependant quelques défauts paradoxaux : Le voyage dans le temps est inconnu du grand public, mais comme la base secrète est située sur la face cachée de la lune, j'imagine mal les astronomes amateurs et institutions étrangères ne pas remarquer les vols fréquents vers notre satellite. Et c'est américain : seul les américains existent, le reste du monde est le grand absent, ce qui est difficilement compréhensible au vue des technologies utilisées.

Les romans sur le voyage temporel ont tendance à me vriller les neurones, celui ci n'échappe pas à la règle : quels sont les détails qui m'ont échappé, où me suis-je fais avoir ? Bref, pas d'autres choix que de le relire dans le futur...
Sans oublier que l'auteur vous livre de précieux conseils si vous croisez un jour un voyageur temporel quantique. 


Tom Sweterlitsch répond à quelques questions sur le site d'Albin Michel Imaginaire

Plusieurs futurs potentiels - particulièrement positifs -  sont à votre portée si vous le lisez :

Futur potentiel Oh !Yeah ! chez Albedo
Futur potentiel prenant chez Aux pays des cave trolls
Futur potentiel monumental chez Culturez moi
Futur potentiel vertigineux chez Cuneipage
Futur potentiel super jackpot chez De livres et d'épice
Futur potentiel paradoxal chez Ici, je suis ailleurs 
Futur potentiel analytique chez La grande bibliothèque d'Anudar
Futur potentiel réussi chez La sortie est au fond du Web 
Futur potentiel de haute volée chez L'épaule d'Orion
Futur potentiel impressionnant chez Le culte d'Apophis
Futur potentiel tragique chez Les Chroniques du Chroniqueur
Futur potentiel addictif  chez Les lectures de Xapur
Futur potentiel obscur chez Les lectures du maki
Futur potentiel fascinant chez Les pipelettes en parlent
Futur potentiel passionnant chez Lorhkan et les mauvais genres
Futur potentiel difficile chez Mélie et les livres 
Futur potentiel haletant chez Quoi de neuf sur ma pile
Futur potentiel impeccable chez Sur mes brizées
Futur potentiel enthousiaste chez Touchez mon blog
Futur potentiel feu d'artifice chez Un papillon dans la lune
Futur potentiel ébouriffant chez la Yozone

15 commentaires:

  1. J'ai lu tellement d'avis sur ce livre - presque toute ta très bonne et amusante liste - que je vais attendre une dizaine d'années pour que mes attentes diminuent - la proportion d'avis très positifs est vraiment dingue. Et puis ça sera l'occasion de vous faire remonter des souvenirs à vous tous. Je fais ça pour vous finalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je pensais le relire à l'avenir, j'attendrais donc ton retour.
      C'est vrai que ce roman a de très bon retours, mais il le mérite, le mélange des genres est un exercice délicat réussi avec brio ici.

      Supprimer
    2. Je suis un peu comme Baroona, à force d'entendre tout le monde en parler je préfère laisser retomber les attentes ^^

      Supprimer
  2. Bravo pour la recension et sinon je note que tu n'as pas trop mordu... Étonnant voire décevant ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mords seulement si cela m'a hérissé le poil. Malgré quelques bémols, l'ensemble est de bonne tenue. J’essaierai de me rattraper dans mes prochains avis.

      Supprimer
  3. Analytique, vraiment :) ? Merci pour le lien en tout cas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le sens que tu te livres plus à une analyse, du moins est ce comme ça que j'ai ressenti ton avis.
      Mais je suis d'accord avec toi, je suis un peu déçu de ce terme. Dans les autres chroniques, les adjectifs ou superlatifs étaient légion, il était facile de piocher, ce qui n'a pas été le cas chez toi. Donc tu peux proposer une meilleure formulation, je changerai, si je suis d'accord avec bien entendu.

      Supprimer
  4. Belle chronique ! Avec le recul, je trouve ce roman vraiment vraiment bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Après ma lecture, j'ai fait Ouah, puis au bout de 2-3 semaines, Mouais, mais en me penchant sur l'écriture du billet, le positif est revenu. De toute manière, je le relirai dans quelques années pour me faire un avis définitif possible.

      Supprimer
    2. Je pense que c'est tout à fait un livre qui se relit et dévoile de nouveaux secrets à chaque fois !

      Supprimer
  5. C'est tellement courant ce côté americano-centré que j'avoue, j'y fais même plus vraiment attention.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y fais pas trop attention non plus d'habitude, mais dans le cas présent, cela faisait un peu tâche d'huile par rapport aux explications de la base secrète. Et puis il faut bien trouver quelques défauts, pour que l'auteur progresse ;p

      Supprimer
  6. C'est un premier roman très réussi et hyper prometteur. Il faudra suivre l'auteur de près. Et merci pour le lien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vous en prie. Vu que des adaptations ciné sont dans les tuyaux, je pense que nous en entendrons beaucoup parler à l'avenir.

      Supprimer

Fourni par Blogger.