mercredi 11 mai 2016

Le Nexus du Dr Erdmann

Nancy Kress, Le Bélial, 2016, 98 p., 4€ epub sans DRM

Le Dr Erdmann, physicien nucléaire de haut vol finit ses jours dans un appartement d'une résidence médicalisée. Son corps commence à défaillir mais son cerveau est toujours en alerte, sa plus grande fierté. Cependant, un jour, une incroyable douleur lui fait penser que la mort ou une démence sénile approche. Mais de nombreux pensionnaires connaissent les mêmes symptômes. le Dr Erdmann, esprit rationnel au possible, va tenter de mener l'enquête.

La grande qualité de ce roman est la construction des différents protagonistes. En quelques lignes, Nancy Kress nous brosse leurs portraits, nous les rendant vivants.

Le dr Erdmann est ses convenances et inconvenances : les us et coutumes des jeunes, la familiarité
Mme Krenchnoted la commère, Erin Bass la mystique, Gina Martinelli la bigotte,les vieillards acariâtres, hautains. Leurs querelles narcissiques.
Carrie Vesey, jeune aide-soignante à l'écoute des personnes dont elle a la charge, mais qui se trompe dans le choix de ses partenaires, et un peu perdu dans ses relations avec la gente masculine.
Les enfants, qui ne veulent pas venir voir leurs vieux parents, ou alors seulement pour leur demander de l'argent.
Certains médecins, aveugles à leurs patients…
L'intrigue avance tranquillement, chaque protagoniste ayant son idée sur la situation étrange dans cette maison de retraite. de l'étrange, nous passons au roman policier de manière fluide, ce changement de registre redynamisant l'histoire.

Le grand défaut de ce texte est son côté « science » dans les derniers chapitres. Les explications pseudo scientifiques cassent le rythme du récit. Et lorsque l'auteur lorgne vers un mysticisme scientifique, la coupe est pleine. Je pense que l'auteur aurait gagné à stopper son récit à la fin du chapitre 12, laissant le lecteur s'inventer sa propre fin.

Une grande déception sur la « science », un grand enthousiasme sur la « fiction » qui l'emporte aisément.
Côté édition, l'ouvrage aurait gagné à être introduit ou préfacer. Mais à 4 euros la version epub, ne boudons pas notre plaisir. Et grâce à ce texte, j'ai envi de découvrir un peu plus l'oeuvre de Nancy Kress.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire