dimanche 8 janvier 2017

Contes du Soleil Noir : Crash

Alex Jestaire, Au diable vaubert, 2017, 128 p., 0€ epub sans DRM jusqu'au 12/01/17




Vos parents vous ont bien dit de ne pas resté trop longtemps devant la télé. Voici l'histoire d'une jeune femme qui ne les a pas écouté.

Présentation de l'éditeur :

La vie précaire d'une jeune mère isolée tourne au cauchemar après un accident.

Mon ressenti :

Ce court texte sort le 12 janvier mais est disponible gratuitement en numérique jusqu'à cette date, ici.
Premier volume d'une série de cinq prévu durant cette année.

Le narrateur est Mr Geek "Il se trouve que je suis un peu spécialiste dans le domaine des conspirations surnaturelles et autres évènements chelous en tous genres. Je trouve ça sur le web, mais là où les autres gens passent à la suite, moi je m’arrête et je creuse. Je fais des dossiers. Un peu comme les zozos dans la série là, aux frontières du X-Files. Sauf que moi, mes dossiers se passent aux Etats-Unis d’Europe – d’ailleurs c’est dingue le nombre de trucs chelous qui se passent par chez nous en ce moment… Alors je compile, je défriche, j’interprète, et y a un gars là, un écrivain de seconde zone, Alex Jestaire, qui se charge de synthétiser ce que j’ai trouvé pour en faire des bouquins. Les « Contes du Soleil Noir » ça s’appelle. Des comptes-rendus « reconstitués / romancés » de mes enquêtes parapsychiques." interview ici

Malika Benwalid est une femme de ménage usée élevant seul son fils Sami. Une vie pas folichonne : un boulot de nuit de merde pour une paye misérable : deux heures à laver des bureaux, puis trajet dans un autre immeuble pour recommencer. Tout ça pour n'entrevoir son fils quelques minutes avant et après l'école et compter chaque centime dépensé pour se retrouver tout de même dans le rouge. Vie de merde avec en ligne de mire un avenir de merde. Mais son avenir va changer suite à un accident de voiture.
Et nous voilà baigné dans l'étrange, le paranormal.

J'ai aimé le contexte sociétal du texte et le fait que les éléments nous soient donnés par petites
touches. Nous naviguons entre passé, présent et avenir. Les scènes "fantastiques" renforcent cette critique à travers ces cameramans amateurs filmant chaque désastre pour ensuite le déverser dans le flot des réseaux sociaux.
Il est en outre assez rare de voir un personnage principal qui ne soit pas blanc, cela change agréablement et nous plonge dans une autre culture donnant un point de vue différent des grands médias télévisuels.
Le narrateur entrecoupe régulièrement le récit, donnant un point de vue extérieur bienvenu. Cependant, le ton de M. Geek m'a paru assez lourd parfois, au risque de casser l’atmosphère bien rendue du texte.
Une série B qui apporte un peu de fraicheur au genre horreur-fantastique, à découvrir selon le futur prix de l'ebook. Un tarif de moins de trois euros me paraitrait raisonnable.

Le livre contient quelques illustrations assez sombres illustrant le propos.

Disponible gratuitement jusqu'au 12 janvier ici

Citation :

La petite femme énergique a pris les commandes – une Mme Charbit, qui préfère qu’on dise Estelle. Malika l’aime bien, apprécie son style piquant, précis – la façon qu’elle a de parler au groupe avec un dynamisme dépouillé de fioritures : voilà comment ça va se passer (en écrivant ce qu’il faut retenir ou recopier sur un tableau Velléda). « Y en a-t-il ici qui ne savent pas écrire ? » L’une des élèves, une fille vraiment très grosse, lève la main. « Vous allez devoir suivre un cours d’alphabétisation, c’est obligé, même pour faire des ménages. Mais ne vous inquiétez pas, on va vous orienter – on a de très bons professeurs. » Malika ne peut pas s’empêcher de penser que c’est du flan, que cette fatma n’aura jamais ni formation ni travail, qu’on se contentera de ne pas la rappeler, et le boulot sera pour elle, parce qu’elle sait écrire, parce qu’elle est pas la moitié d’une conne.

5 commentaires:

  1. J'ai lu l'interview et ça m'a refroidi d'un coup... je ne vais pas rentrer dans le trip du Monsieur.

    RépondreSupprimer
  2. Trip assez étrange, mais le monsieur est adaptateur audiovisuel de série Z.
    Une autre interview : http://www.nanarland.com/interview/interview-alexjestaire-alex-jestaire.html

    A ce prix là, autant la télécharger et voir plus tard

    RépondreSupprimer
  3. Et bien, j'ai du retard!

    Ta critique inciterait à la lecture, rien que pour plonger dans cet univers paranoïaque, ces histoires de complots,... En revanche, je bute sur le genre que tu qualifie de fantastique horreur, avec lequel je n'ai que peu d'accointance.

    Est-ce si tordu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus fantastique, le côté horreur provient du ressenti du lecteur.
      Une atmosphère un peu xfilienne.
      En 1 heure c'est lu, de quoi se laisser tenter

      Supprimer
  4. Ah, si c'est plutôt du côté X-files alors là effectivement faiut se laisser tenter!

    RépondreSupprimer