Pyramides



Romain Benassaya, 2018, Critic, 553 p., 15€ epub sans DRM


Nous sommes comme une mouche coincée dans un verre.

Une ode au space opera et à l'exploration de l'inconnu.

 

Présentation de l'éditeur : 


2182. Les humains, petit à petit, fuient une Terre troublée et sur le déclin. Leur destination ? Sinisyys, une autre planète bleue découverte aux confins du système Eridani. Parmi ceux qui rêvent de rejoindre ce nouvel espace, Éric et Johanna. Éric est d’ailleurs le second sur le Sterne III, l’immense vaisseau qui les emporte à travers les étoiles, plongés en biostase pendant deux cents ans. Pourtant, le voyage ne se déroule pas comme prévu. Le commandant, Samuel Hassani et Éric sortent du sommeil artificiel avant d’être parvenus à destination. Comble de malheur, le Sterne III semble sujet à une panne mystérieuse. Plus étrange encore, leur gigantesque vaisseau, incapable d’une telle prouesse, s’est posé. Mais où ? Et dans quelle inimaginable structure ?

Mon ressenti : 


Terre mourante, Arche stellaire, Big Dumb Object, Trahison, Secret et Mystère : du classique en veux tu en voilà. De grosses ficelles; une trop grande propension à prendre la main du lecteur pour lui faire comprendre tout ce qui se passe; une intrigue linéaire dont on voit souvent venir les évènements; des rebondissements à foison; une poudre de perlimpinpin pour botter en touche et conserver une cohérence à l’ensemble; un peu trop optimiste, ou plutôt bienveillant à mon goût sans toutefois aller à la guimauve. L'auteur n'invente pas la poudre, l'univers aurait pu être plus poussé, les personnages sont à la limite de la caricature et du manichéisme. Bref, tous les éléments sont présents pour le énième navet insipide. Mais...

C'est un roman qui se dévore, que j'ai dévoré.
Alors malgré tous ces défauts, comment l'auteur réussit son coup ? Je pense qu'il assume complètement le fait de nous offrir un divertissement honnête et sans prétention. Ses puces/scarabées m'ont clairement emporté et resteront je pense dans ma mémoire de lecteur. Les enjeux politiques, aussi binaires soient-ils, offrent aussi une bonne dose de suspense. Les pages défilent de plus en plus vite sur ma liseuse. L'histoire fonctionne, le mystère est assez épais pour que le lecteur veuille connaitre le fin mot de l'histoire.
Fin qui prend le lecteur à rebours. Fin que je n'avais pas vu venir aussi grâce à l'ebook. Avec un livre papier, on feuillette et on sait très rapidement le nombre de pages qu'il reste à dévorer, bref, on sent venir la fin, et ça la gâche un peu au final car on s'y attend. Conclusion, la version numérique m'a eu comme un bleu et c'est très bien ainsi. Version numérique au prix bien trop élevé et déraisonnable cependant.

C'est un roman qui ressemble étrangement à un autre, par un des grands noms du space opera Hard SF, Alastair Reynolds et son Janus. Roman qui m'avait soufflé le chaud et le froid. Vertigineux au possible mais caricatural à l'extrême. Et j'ai pris plus de plaisir dans l'ensemble à Pyramides.

Si vous avez gardé votre âme d'enfant, Pyramides vous comblera au delà de vos attentes. Si vous êtes à la recherche d'univers bien bâtis, de trames ambitieuses et de personnages complexes, Pyramides vous décevra, mais le talent de Romain Benassaya pourrait vous prendre dans les mailles de son filet.

Une interview de l'auteur sur ActuSF

Un roman complet et passionnant selon Dionysos, un bonheur de lecture pour Lune, une réussite sur tous les plans nous dit Yogo. Bref, une histoire prenante et bien ficelée conclut Sylvain

Challenge SSW EP8





12 commentaires:

  1. Je n'ai pas lu vraiment en détail car je l'ai prévu bientôt celui ci :)
    Hâte de voir si il me plaira autant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en rediscute dans quelques jours. J'espère que tu y prendras plaisir.

      Supprimer
  2. J'ai une âme d'enfant!
    Et les divertissement assumé et bien fait cela me plaît. Mais c'est la rentrée, alors on va attendre, et je vais me contenter des priorités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il est pour toi. Comme quoi, sans inventer l'eau chaude, on peut surprendre le lecteur par une histoire prenante.
      Pour ma part, je vais sûrement craquer pour le dernier Priest, et j'ai reçu en SP American Elsewhere...

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé aussi :-) Comme tu le dis, il se dévore très rapidement et le suspens est présent du début à la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus qu'à attendre le prochain roman de l'auteur, et voir si il corrige un peu ses erreurs de jeunesse.

      Supprimer
  4. Voilà bien un roman qui pourrait me plaire, à noter en tout cas pour une lecture un de ces 4 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelques défauts, mais un vrai plaisir de lecture

      Supprimer
  5. J'ai eu peur, mais c'est donc toujours un carton plein pour ce roman.
    Et puis, s'il y a un "Big Dumb Object"... =P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne peux pas faire l'impasse dessus, pas de name dropping et gros big dumb object

      Supprimer
  6. J'avais été un poil déçue par Arca mais je me laisserai bien tentée quand même par ce titre ! Ceci dit je vais attendre un peu que le prix numérique baisse un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas lu Arca, et je pense lire son prochain roman plutôt que Arca. Donc je ne sais pas si Pyramides sera plus dans tes goûts.
      Pour le prix, c'est trop cher, nous sommes d'accord. Par contre, je ne sais pas si Critic fait des offres ponctuelles en numérique. Certaines médiathèques numériques l'ont cependant.

      Supprimer

Fourni par Blogger.