jeudi 12 mai 2016

Celui qui bave et qui glougloute

Roland C. Wagner, ActuSF, 1999, 90 p., 2€ epub sans DRM


1890, dans l'Ouest américain. Les derniers rapports des Tuniques bleues relatent d'étranges événements. Les Indiens, soutenus par des alliés invincibles, mènent des combats d'une force insoupçonnée et refoulent, pour la première fois, l'armée vers l'est. La rumeur tend à justifier ce revirement : leurs alliés seraient-ils des esprits démoniaques ? Des monstres venus d'une autre planète ?
Kit Carson — chasseur de prime — , le professeur Lévêque et le séduisant détective Nat Pinkerton forment l'équipe intrépide qui dénouera la vérité dans une quête périlleuse à travers le mythique Far West et ses légendes : Calamity Jane, Jesse James, les Dalton.

Roland C. Wagner est un auteur qui n'a pas froid aux yeux : surnommer Celui dont on ne doit pas prononcer le nom en Celui Qui Bave et Qui Glougloute est au pire signe de stupidité, au mieux preuve de grand courage.


Nous croisons ici des indiens, des cow-boys, parfois très célèbres, Jules Vernes, le necronomicon et bien sûr Cthulhu en personne. Mais aussi des martiens et des vénusiens ! Faire de ses items un bon texte, l'auteur s'en tire avec les honneurs.

Un univers steampunk iconoclaste et drôle.
Pour conclure, ph'nglui mglw'nafh cthulhu r'lyeh wgah'nagl fhtagn


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire