Présences d’esprits n.105 : Pologne

 

Présences d’esprits, été 2021, 52 p., 5€ papier

 

Petite déception avec ce numéro de la première fois depuis mon abonnement surtout dû au fait de mon indifférence sur les thématiques abordées (de toute manière, j'ai re-signé pour un abonnement d'un an. Mais les deux interviews sont TOP et la nouvelle plaisante.
 
Comme d'habitude, l'illustrateur de la couverture, Josh Templeton, a le droit à son interview. Je regrette toujours qu'on n'en apprenne pas plus sur le travail derrière. Josh est un Inconnu pour moi, mais l'univers des illustrateurs ne m'est pas familier et je lis très peu de BD. Il a exercé surtout dans l'encrage de comics et aimerait lancer ses propres séries. La couverture représente sa vision de The Witcher.



Hypermondes

Natacha Vas-Deyre nous parle de ce nouveau festival Hypermondes. Un festival gratuit (si c'est gratuit, c'est toi le produit ?!). Elle nous raconte le comment et pourquoi. Très instructif, mais trop court.

Cinéma asiatique
Marthe s'est fait chier durant les divers confinements. Pour seule occupation, Netflix et le cinéma asiatique dont elle a regardé les deux adaptations de Yin Yang Master. Cela ne m'a pas convaincu de tenter un visionnage, malgré ce boulot de recension. Au vu du titre de l'article, "Au fil de la zapette : cinéma et séries asiatiques", je me demande si cette rubrique sera régulière ou pas sera régulier ou pas.



Projets Sillex.
Après Argyll, c'est au tour de Sillex (c'est à la mode le minéral ?) de vouloir mieux rémunérer les auteurs. Pas une maison d'édition à proprement parlé, du moins dans son appellation traditionnelle. , les livres ne sortent que s’ils ont réussi leur financement participatif. L'auteur est rémunéré 30 pour cent et reprend ses billes si le projet n'aboutit pas. Une manière de faire originale, on apprécie ou pas la démarche, mais les bouquins Sillex peuvent être commandés en librairie, mais je n'ai pas vu de possibilité d'achat via leur site une fois les projets financés. Ce projet est parti d'un constat et d'entretiens avec des auteurs qu'ils ont mis sur leur blog. Au vu des derniers projets en cours, cela à l'air de très bien fonctionner.

Si ce n’est toi de Matthieu Clerjaud
Dans une forêt, une fillette se retrouve nez à nez face à un loup. Une revisite iconoclaste des contes pour enfants. J'ai bien apprécié la ballade, l'humour léger et la remise au goût du jour de ces histoires. Juste un bémol sur la fin un peu trop bienveillante, mais cela reste un conte.


Que se passe t-il dans la littérature et les jeux de rôle polonais ?
De la Pologne, je connais le makock, Jean-Paul II et Lech Wałęsa. Pour la littérature SFFF, mieux valait que je n'ai pas cette question au Trivial Pursuit. L'article nous brosse un tour d'horizon de ce qui se passe dans ce pays en matière d'imaginaire.
Des pays étrangers, on ne connaît que les oeuvres qui ont bien voulu venir jusque chez nous, mais pas de ce qui se passe dans ses frontières. J'ai beaucoup aimé cette démarche. Beaucoup de fantaisy inspirée de la mythologie et des légendes slaves dans un univers assez manichéen : le bien et le mal. L'oeuvre la plus connue est The Witcher.
En SF, je suis un peu plus circonspect, car l'autrice nous parle, entre autres, de Stanislaw Lem par une de ses oeuvres,  Le congrès de futurologie, d'un oeil critique, mais ne parle pas de ses autres romans alors que... Anita Chaillou connait peut-être moins la SF. Deux interviews d'auteurs de jeux de rôles  concluent l'ensemble.


Trop Fantasy à mon goût, je reconnais tout de même le travail de recherche et de mise en lumière d'un imaginaire polonais assez peu connu.

Reste les rubriques habituelles, les news scientifiques, les livres, BD, jeux et films. Rien qui ne m'a donné envie d'en découvrir plus.

Pour infos, les Rencontres du club Présences d’Esprits se dérouleront le samedi 6 novembre 2021, de 14 h à 18 h à Paris.



2 commentaires:

  1. "mais ne parle pas de ses autres romans alors que..." : alors qu'un Bifrost spécial Stanislas Lem est sur le point de sortir ? C'est bien fait ce non-doublon quand même.

    RépondreSupprimer
  2. Chouette, un peu d'Europe centrale! C'est bien de voir autre chose que les pays anglo-saxons.

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.