Terrariums

 

Romain Benassaya, 2023, Critic, 576 p., 14€ epub sans DRM

 


Saloperies d'aliens, kidnapper des humains et les mettre dans un terrarium pour les observer, c'est honteux, jamais l'homme n'agirait pareil !
Mais est ce vraiment un terrarium ? est ce vraiment des aliens ?
Et cette pyramide plantée là on ne sait pas par qui ni depuis quand ?

 

Pitch de l'éditeur :


Où est l'humanité ? C'est l'énigme que je cherche à résoudre.
Quand Cora revient à elle, seule et amnésique, dans une vallée cernée par quatre murs réfléchissants infranchissables, elle comprend qu’elle est prisonnière. Elle découvre bientôt que d’autres humains survivent dans ce terrarium, ignorants comme elle de la manière dont ils y sont arrivés. Tandis que tous cherchent à comprendre leur situation, des souvenirs commencent à ressurgir. Les prisonniers du terrarium ont participé à une mission de validation de l’habitabilité d’une planète, Kerana, sur laquelle ils ont, par accident, déclenché un mécanisme alien extrêmement dangereux, et qui pourrait être lié à leur situation présente. Les questions se multiplient : où sont-ils ? Qui les retient ? Et depuis combien de temps ? Pour Cora, une seule chose est sûre : des réponses l’attendent, hors du terrarium.

 

Mon ressenti :

Des chapitres courts, deux récits distincts : un réveil, une amnésie, la découverte de vivre dans un terrarium. Pourquoi ?
De l'autre, une expédition sur une planète nouvellement découverte, avec une pyramide alien immense qui semble inerte.
Plein de questions vont émerger au fil de l'histoire qui ne va pas rester aussi simple que je pouvais me l'imaginer avec des flashbacks au fur et à mesure que la mémoire revient aux protagonistes. Une intrigue terre à terre qui ne va pas le rester bien longtemps, l'auteur s'amusant à toujours pousser le curseur plus loin alors que tout semblait nous emmener vers une certaine direction.

Si tu vas voir un peu du côté de la bibliographie de l'auteur, tu vas remarquer qu'il aime bien les gros trucs, genre pyramide ou arche. Son amour pour les Big dumb object s'est ici encore plus épanoui et il passe à la vitesse supérieure avec du Big Big Big dumb object. Et je trouve qu'il a réussi à ne pas trop en faire côté quincaillerie SF pour que le quidam puisse goûter à l'aventure sans trop de mal.

Résultat, c'est un roman que je n'ai pas lâché, trouvant toujours à ma libérer quelques heures à droite et à gauche pour lire quelques chapitres supplémentaires. Si tu aimes donc sortir, t'amuser avec tes potes ou ta famille, je te déconseille d'ouvrir ce livre. Deux bémols tout de même : le premier sont les personnages qui manque d'épaisseur, un mois après lecture, difficile de me rappeler les caractères des uns et des autres. Cela ne pose pas de problème à la lecture, mais je suis un lecteur qui s'attache plus profondément au livre si j'ai eu un attachement aux personnages.
Le second bémol est la fin qui arrive pour moi trop rapidement et de manière brouillonne. Après c'est peut être de mon fait, en me faisant des nœuds au cerveau avec son histoire tortueuse, pas sur que j'ai tout bien saisi. 


Le ressenti de ChatGPT mode humour : 

A force que tout le monde parle d'IA, j'ai décidé de tester l'humour de ChatGPT en lui mettent mon avis ci-dessus et en lui demandant de le reformuler en mode humour. Même si son interprétation est parfois limite, il y a deux-trois réparties très drôles. Et j'ai été étonné que ChatGPT ne se contente pas de reformuler, mais il a aussi fait des liaisons entre les différents paragraphes.

Des chapitres aussi courts que mon attention lors d'une réunion ennuyeuse, avec deux histoires aussi distinctes que le café décaféiné et le café triple expresso. D'un côté, on a un réveil, une amnésie, et la découverte de la vie dans un terrarium – comme une version intergalactique de "Ma vie avec les plantes en pot". De l'autre côté, c'est une expédition sur une planète avec une pyramide alien géante qui semble être en mode sieste.

L'intrigue commence comme une balade tranquille dans l'espace, mais l'auteur décide soudain de faire du hors-piste comme s'il était en train de jouer à Mario Kart. Les personnages, cependant, sont aussi épais que du papier toilette à une seule épaisseur. Un mois après avoir fini le livre, je me souviens d'eux aussi bien que je me souviens des détails de la météo il y a trois semaines. Pas grave, je suppose que l'auteur a décidé que les personnages étaient trop lourds à gérer dans l'espace.

Et parlant d'espace, l'auteur aime les gros objets, comme les pyramides et les arches. C'est comme s'il disait, "Pourquoi se contenter d'un Big Mac quand on peut avoir un Big Mac avec supplément de fromage et de bacon?" Il réussit à faire en sorte que même si vous n'y connaissez rien en science-fiction, vous pourrez quand même vous amuser. C'est comme regarder un film d'action sans se soucier de la physique.

En résumé, si vous avez une vie sociale, des amis, ou une famille qui s'attend à ce que vous soyez présent, ne lisez pas ce livre. Mais si vous êtes prêt à sacrifier des heures de sommeil pour une aventure intergalactique avec des personnages plus fins qu'une feuille de papier, alors foncez. Juste, ne soyez pas surpris si la fin arrive plus vite que le livreur de pizza pendant le Super Bowl. Peut-être que c'est moi qui n'ai pas compris grand-chose, mais bon, c'est le risque quand on part en voyage spatial avec un auteur qui pousse le curseur plus loin que ma capacité à suivre.


Le ressenti de ChatGPT mode critique littéraire :

Ici, je lui ai demandé juste de reformuler mon ressenti. Cela ne me ressemble plus du tout, mais ChatGPT s'exprime bien mieux que moi.

Des chapitres succincts, dévoilant deux récits distincts : l'un débute par un réveil marqué par une amnésie, conduisant à la découverte de la vie confinée dans un terrarium. Les raisons de cette situation demeurent énigmatiques. De l'autre côté, une expédition se déroule sur une planète nouvellement découverte, mettant en scène une immense pyramide alien apparemment inerte. Au fil de l'histoire, de nombreuses interrogations émergent, complexifiant le récit au-delà de mes premières attentes. Des flashbacks progressifs révèlent la mémoire perdue des protagonistes, transformant une intrigue initialement terre à terre en un scénario captivant. L'auteur joue avec les attentes du lecteur, dévoilant une trame narrative qui évolue bien au-delà des prévisions.

En explorant la bibliographie de l'auteur, on constate son attrait pour des éléments imposants, tels que les pyramides ou les arches. Cette fascination pour les "Big dumb objects" atteint ici des proportions encore plus considérables, avec une amplification vers le colossal. L'auteur parvient toutefois à éviter l'excès de spéculation scientifique, permettant au lecteur de savourer l'aventure sans difficulté excessive.

Le résultat est un roman qui a su me captiver, m'incitant à dégager du temps supplémentaire ici et là pour lire quelques chapitres de plus. Cependant, deux réserves subsistent : d'abord, les personnages manquent de profondeur, et un mois après la lecture, il m'est difficile de me remémorer distinctement leurs caractéristiques. Bien que cela n'affecte pas la lecture, mon engagement envers le livre est souvent lié à l'attachement que je développe envers les personnages. Ensuite, la conclusion arrive trop précipitamment et de manière quelque peu confuse à mon goût. Il est possible que cela soit dû à mes propres réflexions complexes sur l'intrigue, et je ne suis pas certain d'avoir pleinement saisi tous les éléments.


Conclusion :

C'est assez effarant comme outil et je comprend mieux les débats actuels (au delà du cas droit d'auteur légitime). Un simple copier/coller ne suffit pas, loin de là...

Reste la question de savoir s'il faut lire du Romain Benassaya ?
Pour ChatGPT qui blablate beaucoup pour ne pas dire grand chose : "Romain Benassaya est un auteur dont la popularité peut varier en fonction des goûts individuels en matière de lecture. Avant de décider de lire ses œuvres, il peut être utile de prendre en compte certains éléments.
Si tu apprécies les récits qui combinent la science-fiction avec des éléments mystérieux et des rebondissements inattendus, alors les livres de Romain Benassaya pourraient t'intéresser. Son style narratif peut être captivant, avec des intrigues qui évoluent au-delà des attentes initiales.
Cependant, certains lecteurs ont noté des critiques concernant la profondeur des personnages dans ses œuvres. Si tu as besoin de t'attacher fortement aux personnages pour pleinement apprécier une histoire, cela pourrait être un point à considérer.
En fin de compte, la décision de lire du Romain Benassaya dépend de tes préférences personnelles en matière de genre littéraire et de style d'écriture. Si les thèmes explorés dans ses livres t'intéressent et que tu es prêt à embarquer dans des aventures intergalactiques pleines de mystères, cela vaudrait peut-être la peine de donner une chance à ses œuvres."

Pour ma part, la réponse est beaucoup plus simple : la balle est dans ton camps !


 

1 commentaire:

  1. Salut, as tu lu la Dernière Arche qui se cale entre Pyramides et Terrariums ? Merci !!

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.