Une Heure-Lumière - Hors-série 2021

 

Greg Egan, Le Bélial, 2021, 112 p., presque gratuit

 

 

Un château sous la mer

 
Greg Egan est un auteur dont la majorité des lecteurs ne comprennent rien à ce qu'il écrit, c'est Monsieur Hard SF version SM hardcore.
Un château sous la mer ne déroge pas à la règle, je n'ai rien bité au schmilblick ! Mais pour une fois, pas pour les raisons habituelles  : 99.99% est compréhensible, mais la chute est une chute obscure façon XXL. La première fois que j'ai lu la fin, j'ai pensé avoir loupé trois pages. A la seconde lecture, j'ai pensé être mal réveillé. A la troisième tentative, il a fallu me rendre à l'évidence, c'est Feyd Rautha le coupable. Pourquoi lui ? Il faut bien un coupable et ce ne peut être mon intelligence exceptionnelle. Et comme il est le traducteur de ce récit, c'est qu'il a fait un boulot de merde !
J'ai même une théorie hautement savante : l'ayant lu et n'ayant rien compris, il a traduit les dernières lignes de manière littérale et fanfaronne depuis en disant que la fin peut avoir plusieurs significations. Bref, il n'a rien compris non plus.

https://lepauledorion.com/2020/10/05/you-and-whose-army-greg-egan/


Mais nous sommes dans la hard SF. Greg Egan est un scientifique et il approuverait la méthode. Montrer ne sert à rien il faut aussi démontrer : ce que j'ai fait en lisant le texte en VO. Et là j'ai tout compris ! Si ce n'est pas une preuve... J'attends donc les excuses publiques de ce Feyd.
Preuve supplémentaire que cet ersatz de traducteur est un usurpateur : le titre VO est "You and Whose Army ?" qu'il traduit par "Un Château sous la mer" !!!
Donc s'il vous plaît Le Bélial, arrêter d'employer des amateurs et engagez de vrais professionnels, la profession n'en manque pas !

Avec tout cela, j'ai zappé de vous parler de l'histoire : Des quadruplés deviennent triplés, se sentent diminués et partent à la recherche du quatrième larron. Littéralement diminué, car ils sont le fruit d'une expérience scientifique ayant lié à jamais leurs cerveaux et souvenirs. L'histoire est prenante, Greg Egan nous livre peu à peu les éléments de compréhension jusqu'à la fin sabotée par Feyd Rautha !

Pas d'interview par contre cette année dans le hors série, Feyd Rautha doit prendre trop cher (pour un boulot merdique). Il faudra se contenter du catalogue une heure lumière. L'éditeur a trouvé la solution pour que les blogueurs ne râlent pas face à ce manque d'entretiens : inclure sur chaque livre de la collection une citation tirée de leur blog !
Mais votre serviteur n'est pas du genre à se laisser influencer, je critique tout de même. (J'entends les mauvaises langues persiflées que c'est à cause du fait que je n'ai pas de citation ! A ceux-là je leur tire la langue.)

Quand à Feyd, je n'ai qu'une chose à lui recommander, abandonner la traduction et trouver une place chez Ducros !
 
 
 
 
Un immense merci à Célinedanaë de m'avoir offert ce livre.
Vous pouvez retrouver son avis ici
Quant à moi, comme chaque année, j'ai refilé ce HS au célèbre maki Yogo
Pour les autres, il suffit de surfer sur le fil du forum Le Bélial


8 commentaires:

  1. Mais oui, maintenant que tu le dis, c'est évident, c'est la seule explication sensée.
    Encore un complot pour nous détourner de la science et nous faire lire de la fantasy du désert ça.

    RépondreSupprimer
  2. Merci de dénoncer enfin un coupable! J’applaudis ton courage et je vais militer pour que le Belial détourne ces fonds destiné aux traductions faites à 99,99% vers toi pour s’offrir un bandeau rouge qui a du mordant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi.
      De mon côté, je vais essayer de lire des textes de cette collection, commençons par le commencement

      Supprimer
  3. Merci pour le courrier.
    Maintenant j'attends la lettre du traducteur avec l'explication de texte, je suis dans le même état que toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il vous en prie.
      Une ballade sur le forum du Bélial devrait aider

      Supprimer
  4. Nan mais c’est la faute de Feyd : il nous a proposé la traduction d’une nouvelle bien trop longue pour qu’on puisse mettre ensuite une interview d’Egan assortie de photos inédites et exclusives de l’auteur. Au lieu de quoi, on a eu en effet recours à notre stratagème habituel : flatter honteusement la blogosphère en mettant des blurbs de tous. Sauf de vous, cher Chien, parce qu’on vous sait totalement incorruptible… pour le moment. Des bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sacré Feyd, tout cela pour maintenir le suspense sur l'énigme Egan.
      Je suis content que vous ayez remarqué ma droiture bloguesque… pour le moment ;p

      Supprimer

Fourni par Blogger.