Les Ajusteurs - Epoque 2 : El Ratel y la Oscuridad

 

Jean-Christophe Gapdy, autoédition, 2021, 145 p., gratuit

 

Le monde il est pas beau, pourquoi ne pas l'ajuster pour plus d'égalité ?
Pas si simple...

 

Présentation de l'auteur :

Juin 5257. Mégapole de Warszawa-Ogrommy, l’ancienne Varsovie.
Silinia, jeune voleuse hors pair de 26 ans, doit dérober une statue en or contenant les lourds secrets du truand Nim’s Djor’Dan, parrain de la mafia est-européenne. Un travail assez habituel pour elle, si ce n’est qu’elle doit le réaliser pour la plus mystérieuse organisation des mondes colonisés et de la Terre dont elle est membre : celle des Ajusteurs dont nul ne sait ni qui ni où ils sont.



Mon ressenti :

J'avais beaucoup aimé le premier épisode et ce second opus confirme tout le bien que je pense de cette série des Ajusteurs.

Une cambrioleuse doit subtiliser une statuette en or mais le plan ne vas pas se dérouler dans problème, et les ennuis débuter pour nous emmener dans un petit tour du monde et ainsi nous faire découvrir cet univers de Monades urbaines et de stratification sociale. Un monde dur et injuste où une grande partie de la population est laissée à elle-même.

Un poil plus retors que le premier, celui-ci développe l'univers en mettant en avant une problématique que j'aime : comment rendre le monde plus juste ? La fin justifie-t-elle les moyens ?
Plusieurs points de vue pour se faire sa propre idée, le tout dans un bon thriller bien vitaminé.
Moi, j'aime lorsqu'un texte m'emmène avec lui dans son univers et me laisse me faire mon propre avis sur la thématique. Le propos est amené par petites touches, le divertissement avant tout, mais une fois la dernière page tournée, on se pose quelques questions éthiques...
Et surtout pas de candeur à outrance : changer le monde oui, mais comment ? Jouer à Dieu est-il faire le bien ou le mal ? Bref du hopepunk avec quelques taches d'ombre qui font de cette novella un texte réaliste. Petit plus non négligeable, des personnages LGBT qui s'insèrent bien dans l'intrigue et ne font pas "artificiels".

Cerise sur le gâteau, ça se lit de manière totalement indépendante. (je n’aime pas les romans en 20 tomes !!!) et c'est gratuit.

A télécharger ici au format epub, azw ou pdf.
Et pour montrer que tu aimes les trucs gratuits, tu commentes sur le site Le galion des étoiles

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.